Pistes pédagogiques FLC

Joëlle RAPP et Jorge HERNANDEZ
[sculptures et installations]
« Du fond des bois, entre chien et loup »
Du 5 mai au 10 juin 2018
Page1 1
Nous avons commencé comme artistes de la terre  avec sa dimension tellurique. Les pulsations du temps presque domestiqué mais qui échappe dans un soupir, des tremblements, secousses, géographies aux rythmes imprévisibles. La peinture en est une métaphore et expérimentation directe avec ses terres et pigments, les fleuves de medium, les soulèvements et ruptures, les étoiles,
et toiles et structures étudiées à travers les techniques, leur histoire, dessins et traces, strates.
Puis nous sommes devenus artistes de la ville, nous en avons parcouru les rues, intégrant les bruits, la musicalité, les langages, les objets. Itinéraires d'engagement dans des trajectoires de traverse, contact, échange, partage, langage.
A présent artistes de la forêt, confrontés, après le bouillonnement des villes et leur caractère humain et inhumain, à des échelles de temps entre le végétal et le minéral, blocs de grès épars dans la forêt. Les rythmes essentiels des saisons, de l'alternance de la vie, de la mort, de la vie.
Et toujours artistes plasticiens dans le mouvement nous avons recueilli les pigments actuels que sont les films plastiques, les objets perdus abandonnés rendus à leur état de matières premières que nous avons recueillies pour des créations actuelles miroir de la société.

http://jandj.e-monsite.com/

 

 

Page1 2      Page1 3      Page1 4

 

 

Juliette Bonin – animatrice jeunesse FLC ; Damien Bressy – conseiller pédagogique arts plastiques
1 / mai 2018

 

 

Voir l’exposition
Alors que nous avions toujours rejeté l’acte de peindre ou dessiner « à la manière de... », cette exposition dessine et évolue à la manière de la forêt.
Il s’agit de dessins entrevus, suggérés, traces et empreintes dont les lectures, écritures...chiffrées, déchiffrées, inventées sont toujours superposées au sujet.
Il s’agit de recherches rencontres et partages entre sujet, techniques interprétations et traductions. Il s’agit de rendre visible ces « entre » (entre chien et loup, entre les dedans et les dehors), et accepter les dimensions incomparables de l’être, de l’art, de la forêt.


« Entre chien et loup »
Entre sauvage et domestique, tout comme peut l’être la forêt, et les artistes eux-mêmes !
Entre le jour et la nuit, moment où tout se confond, et moment particulièrement puissant dans l’imaginaire, surtout si l'on est dans la forêt... Des animaux se devinent (chien ou loup ?), se confondent, se cachent peut-être, presque réduits à leur silhouette et mouvements, aux lignes de forces minimales.

Page2 1    Page2 2   Page2 3

Page2 4    Page2 5   Page2 6


 

Page2 7      Déclinés en dessins, sculpture de branches, ou image de plastique.           Page2 8

 

Juliette Bonin – animatrice jeunesse FLC ;  Damien Bressy – conseiller pédagogique arts plastiques
2 / mai 2018

 

 

Habitants de la forêt, les 2 artistes sont à l’écoute des matériaux qu’ils ont à leur disposition ; des matériaux qui viennent compléter leur palette d’expression :

Page3 1   Page3 2  Page3 3   Page3 4    Page3 5

Ainsi les troncs d’arbres, symbole du pont entre la terre et le ciel, deviennent ici une forêt de sculptures.

 

Page3 6   Page3 7  Les branches deviennent des lignes graphiques pour dessiner en volume.

 


Juliette Bonin – animatrice jeunesse FLC ;  Damien Bressy – conseiller pédagogique arts plastiques
3 / mai 2018

 

Page4 1

Page4 3Si le bois renvoie à la nature, à la forêt, à la vie, le plastique symbolise à l’inverse ce qui pollue la nature, l’artificiel, la société de consommation. Joelle et Jorge s’approprient ce matériau de la modernité (les envahissants sacs plastiques en tout genre), et en jouent, comme d’une palette, associant couleurs, lignes, formes, légèreté et transparence.

      Page4 2     

 

Page4 4

Tableaux de plastiques, vitraux du XXI e siècle...

                Page4 5                  Page4 6                  

 

Juliette Bonin – animatrice jeunesse FLC ;  Damien Bressy – conseiller pédagogique arts plastiques
4 / mai 2018

 

Des artistes et des expressions artistiques auxquels on peut se rapporter

      ChPage5 1omo : a vécu et travaillé en forêt de Fontainebleau. 

   Page5 2 

Village d’art Préludien                                               Le guetteur

Page5 3 Basquiat : peintre d'avant-garde populaire et pionnier de la mouvance underground 

                  Page5 4

Sans titre, 1981                             Dog, 1981

 

Page5 5Dubuffet : « inventeur » de l’art brut


 Page5 6
Le Chien Rodeur, 1955

Chèvre à l’oiseau, 1954

 

 

 

 

 

 

Juliette Bonin – animatrice jeunesse FLC ;  Damien Bressy – conseiller pédagogique arts plastiques
5 / mai 2018

L’art Pariétal : les origines de la peinture sur des supports et avec des matériaux naturels

Page6 1Chevaux de Lascaux
Peinture de la grotte de Font de Gaume
    Page6 2

 

 

 

 

 

 

Alberto Giacometti : Un travail sur la forme et la représentation

Page6 4

Page6 3
Le chien, 1951
Nu debout sur socle cubique, 1953

 Page6 5

 

  

 

L’homme qui marche, 1961

 

 

 

Juliette Bonin – animatrice jeunesse FLC ;  Damien Bressy – conseiller pédagogique arts plastiques

6 / mai 2018

Page7 1  Pablo Picasso : Une peinture libérée des contraintes

 

   Page7 2Autoportrait, 1972

 

 

 

 

 

 

Page7 3  Giuseppe Penone : Un artiste contemporain qui travaille autour des arbres

 

 

 

 

 

 

 

 

Page7 4Le plastique dans les arts plastiques
https://perezartsplastiques.com/2015/09/19/le-plastique-dans-lart-contemporain/

 

Palette, Tony Cragg

 

 

 

 

 

Juliette Bonin – animatrice jeunesse FLC ;  Damien Bressy – conseiller pédagogique arts plastiques
7 / mai 2018

Des représentations du loup en peinture et en sculpture

Page8 1
Remus et Romulus, la louve du capitole,
 Page8 2

vers -500 Enluminure bestiaire d'Aberdeen, 13è
   Page8 3

Le Loup d'Agubbio, Luc Olivier Merson, 1877

Page8 4 Le loup, Henri Matisse, 1946 (jazz)
Page8 5
Loup-table, Victor Brauner, 1939
 

Page8 6 Le loup qui voulait changer de couleur , Keith Haring
(1980/90)

  Page8 7  Loup, Christophe Meyer, 1985

  Page8 8Wolf, Arran Gregory, 2012

 

 

 

 

Juliette Bonin – animatrice jeunesse FLC ;  Damien Bressy – conseiller pédagogique arts plastiques

8 / mai 2018

Travailler à partir de l’exposition Page9 2Page9 1
Travailler avec des cercles et des ovales réalisés dans des bandes de papier. Les assembler pour créer un animal ou un
personnage.


Page9 3 Le geste crée le mouvement
Travail libre à partir de taches de peinture disposées sur une
feuille et étalées avec des outils divers (spatule, peigne,
boite de CD, couvercle plastique,...).
Retravailler à la craie sur les formes obtenues.

 

 

Les expressions avec le mot loup : Avoir une faim de loup  -   Marcher à pas de loup  -   Se jeter dans la gueule du loup   -   Être connu comme le loup blanc   -   Laisser entrer le loup dans la bergerie   -    Entre chien et loup   -   Hurler avec les loups   -    Crier au loup    -    La faim fait sortir le loup du bois   -    L'homme est un loup pour l'homme   -   Quand on parle du loup, on en voit la queue   -  


Que signifient-elles ? Inventer de nouvelles expressions ; les justifier.
En choisir une et la transformer en image.
Pour réfléchir un peu : entre le chien et le loup, qui est le mieux loti ?

Le loup et le chien (Livre I, 5)
Un Loup n'avait que les os et la peau ;
Tant les Chiens faisaient bonne garde.
Ce Loup rencontre un Dogue aussi puissant que beau,
Gras, poli, qui s'était fourvoyé par mégarde.
L'attaquer, le mettre en quartiers,
Sire Loup l'eût fait volontiers.
Mais il fallait livrer bataille
Et le Mâtin était de taille
A se défendre hardiment.
Le Loup donc l'aborde humblement,
Entre en propos, et lui fait compliment
Sur son embonpoint, qu'il admire.
Il ne tiendra qu'à vous, beau sire,
D'être aussi gras que moi, lui repartit le Chien.
Quittez les bois, vous ferez bien :
Vos pareils y sont misérables,
Cancres, hères, et pauvres diables,
Dont la condition est de mourir de faim.
Car quoi ? Rien d'assuré, point de franche lippée
Tout à la pointe de l'épée.
Suivez-moi ; vous aurez un bien meilleur destin.
Le Loup reprit : Que me faudra-t-il faire ?
Presque rien, dit le Chien : donner la chasse aux gens
Portants bâtons, et mendiants ;
Flatter ceux du logis, à son maître complaire ;
Moyennant quoi votre salaire
Sera force reliefs de toutes les façons :
Os de poulets, os de pigeons,
Sans parler de mainte caresse.
Le loup déjà se forge une félicité
Qui le fait pleurer de tendresse.
Chemin faisant il vit le col du Chien, pelé :
Qu'est-ce là ? lui dit-il. Rien. Quoi ? Rien ? Peu de chose.
Mais encor ? Le collier dont je suis attaché
De ce que vous voyez est peut-être la cause.
Attaché ? dit le Loup : vous ne courez donc pas
Où vous voulez ? Pas toujours, mais qu'importe ?
Il importe si bien, que de tous vos repas
Je ne veux en aucune sorte,
Et ne voudrais pas même à ce prix un trésor.
Cela dit, maître Loup s'enfuit, et court encor.
JEAN DE LA FONTAINE

Juliette Bonin – animatrice jeunesse FLC ;  Damien Bressy – conseiller pédagogique arts plastiques
9 / mai 2018

Bibliographie :
Quelques représentations du loup dans la littérature de jeunesse

 

Geoffroy de PennartPage10 1






Le loup est revenu
Kaleidoscope, 1994

 

Mario RamosPage10 2
 




C'est moi le plus fort

Ecole des loisirs, 2005

Rascal – Stéphane
Girel

Page10 3




Ami-ami
Pastel, 2002

Claude Ponti

Page10 4





Dans le loup
Ecole des loisirs, 1994

 

Philippe Corentin
Page10 5




Plouf
Ecole des Loisirs, 2003

Kveta Pakovsca
Page10 6




Pierre et le loup
Minedition, 2013

Marjolaine Leray
Page10 7


Un petit chaperon
rouge
Actes Sud,
Sarah Moon
Page10 8



Le Petit Chaperon
rouge
Grasset, 1983
 


 

Gustave Doré
Page10 9

Le Petit Chaperon rouge
Jules Hetzel, 1862.
Warja Lavater
Page10 10

Le petit chaperon rouge
Editions Maeght, 1965


 

Loup Noir d’Antoine Guillopé
Page10 11
Un très beau travail graphique
en noir et blanc dans un album
sans texte qui peut servir de
base à un travail plastique de
collage en noir et blanc.


Des musées :
Le musée de la Chasse et de la Nature    http://www.chassenature.org/
La Fabuloserie à Dicy                                http://www.fabuloserie.com/
La Halle Saint Pierre à Paris                      http://www.hallesaintpierre.org/

Un film
Le Loup blanc, Pierre-Luc Granjon, France, 2006, 8 mn, animation

 

Juliette Bonin – animatrice jeunesse FLC ;  Damien Bressy – conseiller pédagogique arts plastiques
10/10    mai 2018