Écho de l'Infrarrealismo

Perros habitados por las voces del desierto  Pchien1 4730
Chiens habités par les voix du désert. 
titre de l'anthologie infraréaliste de Ruben Medina

Jorge Hernandez Pieldivina

Aquí salen de la obscuridad mis amigos:

uno a uno aparecen

de ese hoyo negro

 

Infrarrealistas sin nombre

que apenas comienzan a brillar

soles negros que brillan antes de esfumarse

Ahora surgen rebeldes, sólidos, perfectos.

 

Todo ese tiempo pasado

Con un ramo de estrellas bajo el brazo

Radiantes en el caos

 

Son hombres y mujeres que despliegan sus antenas

Con el único propósito de renovar.

 

Todas esas caminatas

Suelas gastadas buscando la belleza convulsiva.

 

Quién puede imaginar la fuerza,

El aliento que empuja el sendero que construyen?

 

Digo, tengo que decir. No descansan todavía

Aunque estén ya libres del fracaso.

 

Se lanzan en su orbita

Giran con la energia de agujeros negros

firmes crean una nueva constelación Delta-Centauro.

 

Son estrellas.

 

 

 

Voici sortant de l'obscurité  mes amis:Pchien2 4731

un à un ils apparaissent 

de ce trou noir

 

Infraréalistes sans nom

à peine ils commencent à briller

soleils noirs qui brillent avant de partir en fumée

A présent ils surgissent  rebels, solides, parfaits.

 

Tout ce temps passé

Avec un bouquet d'étoiles sous le bras

Irradiant dans le chaos

 

Hommes et Femmes qui déplient leurs antennes

pour inventer comme but unique.

 

Tant de marches

les semelles usées à chercher la beauté  convulsive.

 

Qui peut  imaginer la force,

L'élan qui marque le sentier qu'ils construisent?

 

Je dis, je dois le dire. Pas de repos encore

même s'ils sont libérés de l'oubli .

 

Ils se lancent en orbite

Tournent avec l'énergie des trous noirs

fermes créant une nouvelle constellation Delta-Centauro.

 

Et les voilà Étoiles.

 

Pchien1 1 4734    Pchien1 4732   Pchien1 4718   Pchien1 4729   Pchien1 4715   Pchien1 4716   Pchien1 4713  Chiens habités par les voix du désert. tirages numérotés: impressions subligraphie sur chromalux

L' Infraréalisme surgit comme mouvement poétique dans la ville de México en  1975 fondé par un groupe de poètes chiliens et mexicains, avec Roberto Bolaño, Mario Santiago Papasquiaro, Rubén Medina, Guadalupe Ochoa, Mara Larrosa, José Peguero, les frères Ramón et Cuauhtémoc Méndez, Jorge Hernández, Juan Esteban Harrington et Bruno Montané, entre autres.

Les Stridentistes mexicains ,  Dada , la génération des beat américains et le mouvement Hora Zero du Pérou, sont des avant gardes qui ont influencé le mouvement infraréaliste.

https://elcuadernodigital.com/2017/05/29/el-infrarrealismo-llega-a-barcelona/